vendredi 18 septembre 2009

BOSSARD-BONNEL marchands de musique à Rennes.

Qui ne connaît cette jolie affiche de Lotti, pour la Maison BOSSARD-BONNEL de Rennes et de Rouen.

J'ai donc voulu en savoir un peu plus....donc Langwill : " Dealer Rennes 19°. See also Kelhermann" ......donc Kelhermann : " Paris early 19°....see also Bonnel".

BON.

Donc internet....bof. Donc dictionnaire des luthiers de Vannes et là un début de piste :

" Emile Bonnel : luthier, fils et élève de Joseph Bonnel. Né à Domvalliers (Vosges) en 1835 ; reprit en 1879 la maison de son père qui avait été vendue deux ans auparavant. Il eut son neveu Bossard comme associé et la maison passa sous la raison sociale : Bonnel et Neveu. A la mort de CH. Claudot (fils de Charles, petit fils de Charles, famille de luthiers de Mirecourt), son premier ouvrier (1887) il fait appel à Th. Husson.

Émile Bonnet meurt à Rennes le 17 juillet 1891. Son neveu Bossard lui succède, mais ce dernier meurt 5 ans plus tard.

Théodore Husson est né à Mirecourt en 1858. Élève de Mougenot , il devient quelques années plus tard son premier ouvrier. Il rejoins le 14 mars 1887 l'atelier d'Emile Bonnel et devient son premier ouvrier. A la mort de Bossard (1896) il prit la direction de l'atelier pour la veuve Bossard. Il mourut à la tâche, le 13 octobre 1907 aprés avoir, pour une grande part contribué au succés et à la fortune de cette maison. Une centaine de violons, 10 violoncelles, 2 altos portant l'étiquette Bonnel, sont sortis de ses mains. Trés peu d'instruments sont signés de Th. Husson.


En 1907 la veuve Bossard prend avec son fils Marius Bossard la succession ".

Quelle belle histoire, on dirait du Zola...et je suis sur qu'en cherchant un peu, on peut en trouver plus. Allez les Bretons ....au boulot.

Quant à Kelhermann ? Tous les cuivres marqués Bonnel à Rennes, portaient une marque Kelhermann à Paris. L'avantage avec Bossard-Bonnel c'est que l'on sait à qui il achetait ses instruments (cf la marque du pianos)

Donc à Suivre.