lundi 30 novembre 2009

La famille BUFFET : Jean Louis BUFFET (Buffet Crampon) 1813-1865.

Préambule :
Je n'ai pas l'intention de traiter dans cet article l'histoire de la famille BUFFET, mais simplement d'essayer de faire "un peu de clarté" dans la période complexe de 1830 à 1859, avant "l'installation de la Maison Buffet Crampon et Cie". C'est également l'arrivée de la nouvelle flûte Boehm et de toutes les conséquences qui en découlent.
A l'origine je souhaitais faire un petit article sur une flûte de ma collection, de Buffet Crampon, avec un système 32 hybride amusant, et j'avais beaucoup de mal à m'y retrouver dans les nombreux articles qu'y existent, entre les "Louis, Jean Louis, Auguste, les jeunes, fils, aîné etc....".
Donc si vous trouvez des erreurs, des oublis et que vous voulez corriger, modifier, illustrer, ajouter, compléter......ou que que vous avez des marques complémentaires...Vous êtes bienvenue.
Donc à l'origine "était le père": Denis BUFFET (Buffet Auger) né le 28 juillet 1783 à La Couture, dans une famille de tourneurs. Son père Claude BUFFET était en 1789, journalier et sa mère Marie Louise DELERABLEE.
Denis BUFFET épouse le 18 juillet 1808 à La Couture, Marie Anne AUGER, fille de facteur d'instruments de musique à La Couture. (Voir l'article de Denis Watel : Larigot N° 44 de septembre 2009). Il se serait installé vers 1825 à Paris au 18 passage du Grand Cerf. D'autres auteurs (New Grove Dictionary) situent son arrivée à Paris vers 1830. Nous penchons plutôt pour la seconde hypothèse, car il ne figure pas en 1830 dans le "Bottin de Paris", mais apparaît en 1832 (1831?) à cette adresse mais sous le nom de Buffet et non Buffet Auger.
La marque situé en tête de l'article : Étoile/Buffet A Paris/Étoile. correspond à cette période.
Le Langwill signale deux marques qui pourraient être également de cette période:
Lyre/D.Buffet A Paris et Étoile/ Buffet Aîné.

Son fils Jean Louis BUFFET (Buffet Crampon) est né à La Couture le 18 juillet 1813. Il épouse le 5 janvier 1836 Zoë CRAMPON (1815-1873).
En 1838 (1837?), le "Bottin parisien", signale deux adresses pour ces facteurs : BUFFET Fils, flûtes, clarinettes, flageolets ; magasin de tous instrumens, passage du Grand Cerf 18 et BUFFET AUGER, flûtes, clarinettes, flageolets, raccommodages à des prix modérés, commission en province et à l'étranger, rue Montmartre, 70.
En 1840 (1841?) toujours deux adresses, mais celle de BUFFET AUGER a changée : flûtes,clarinettes, flageolets, rue Boucher 12.
Que c'est il passé entre le père et le fils ? Extension d'activité ? (mais le père (55 ans) : laissant la place au fils ce n'était pas courant à l'époque). Mariage ?, Rupture.....En tout cas ils voulaient faire une différence au niveau des marques : Buffet Fils A Paris et visage "en gloriole"/ Buffet Auger A Paris/Étoile.
Le 24 septembre septembre 1841 Denis BUFFET (Buffet Auger)décède à Paris à l'âge de 58 ans.

En 1842 (1841?) le Bottin signale toujours deux adresses mais
pour la première fois apparaît : BUFFET CRAMPON, flûtes, clarinettes, flageolets, hautbois, bassons et magasin de tous les instruments de musique, fait la commission, passage du Grand Cerf 22.
Donc la première marque : Lyre/Buffet Crampon A Paris dans un ovale/BC entrelacés serait apparue fin 1841, début 1842, pour faire la différence avec Buffet Auger ? Car en 1842 figure toujours : BUFFET AUGER, flûtes, clarinettes, flageolets, rue Montorgueuil 55.
Sans doute un problème de succession, parce que Buffet Auger n'apparaît plus dans le Bottin de/et après 1844 (1843 ?). Notons que le magasin du passage du Grand Cerf, passe du 18 au 22.

De 1844 à 1852 : l'adresse Buffet Crampon reste la même. A signaler la participation aux expositions de Paris en 1844 : (piccolo de Boehm, flûte, flageolet, clarinette) et 1849 (flageolet, flûte mixte, hautbois), la prise d'un brevet en 1845 pour une "amélioration de la clarinette", très proche de celui obtenu par Auguste BUFFET (Buffet Jeune).
Pour les brevets Buffet de cette période concernant la clarinette : Voir le Blog de Denis Watel.
http://clariboles-et-cie.blogspot.com/2009/10/clarinettes-anneaux-et-trous-de.html
Pour la flûte, nous reviendrons sur ce point dans un prochain article, pour présenter notre flûte système 32 (peut être un modèle voisin de la "flûte mixte" présentée en 1849).


En 1850 il s'associe avec son frère Louis BUFFET (né à Anet le 10 mars 1823) et Ferdinand TOURNIER. Ils ouvrent la même année un atelier à Mantes la ville. En 1851, Louis Buffet quitte l'association pour créer sa société (Louis BUFFET et Cie), il est remplacé par Jean Pierre Gabriel GOUMAS né le 2 janvier 1827 et qui était le mari d'une nièce de Buffet Crampon.
Marque d'une clarinette de la collection F. Camboulive.

Goumas devient associé de Buffet Crampon et de Tournier en 1855. A la suite du décès de Tournier en 1859, ils forment une nouvelle société avec un nouveau membre, Adolphe Marthe LEROY : BUFFET CRAMPON & Cie.
Jean Louis BUFFET (Buffet Crampon) décède le 17 avril 1865 à Mantes la Ville, à l'âge de 52 ans.

La suite est une autre aventure : http://www.buffet-crampon.com/fr/histoire.php
PS : Différentes adresses du frère de Jean Louis Buffet (Buffet Crampon):
Louis BUFFET et Cie : 1852 : Buffet, 1 quai Saint Michel. 1855 à 1861 : Louis Buffet 55 rue de Ponceau. 1861 à 1863, 110 rue Vieille du Temple. 1863 à 1865 : Louis Buffet et Cie, 21 rue Volta.
Marque : Louis Buffet, Paris.
Voir l'article sur Louis Auguste BUFFET dit BUFFET Jeune : http://rp-archivesmusiquefacteurs.blogspot.com/2009/11/la-famille-buffet-avant-buffet-crampon.html
PS 1 : Certaines adresses et dates provenant des ouvrages de Sébastien Bottin : "Almanach du Commerce et des adresses de tous les commerçants de Paris", sont suivi de dates avec un point d'interrogation. Nous devons vérifier pour les dates avec point d'interrogation, car les ouvrages consultés de 1830 à 1852, ne comportaient que les années paires.
Bibliographie principale :
* The new Langwill Index.
* Constant Pierre : Les Facteurs d'instruments de Musique.
*Nancy Toff : The dévelopment of the Modern Flute.
*Tula Giannini : The Lot & Godfroy Families 1650-1900.
*André Petiot : Buffet Crampon depuis 1825.
*New Grove Dictionary.
Merci à Denis Watel et aux membres du Larigot qui alimentent le groupe Yahoo et qui approvisionnent en photos ce site.
http://fr.groups.yahoo.com/group/Larigot/

samedi 28 novembre 2009

La famille BUFFET : Louis Auguste Buffet (Buffet Jeune)1789-1864.

Préambule (bis) :
Il n'est absolument pas question dans cet article de traité de façon exhaustive l'histoire de la Maison Buffet Crampon. D'autres sont mieux placés (en particulier la société Buffet Crampon) pour le faire. Alors si vous voulez contredire, corriger ou compléter ce document n'hésitez pas.

Louis Auguste BUFFET est né à La Couture Boussey le 6 août 1789. Il est le frère cadet de Denis BUFFET (Buffet-Auger).

Au moment de son mariage le 9 décembre 1813 à Anet avec Marie Madeleine Cadouel, il est luthier et habite à Anet.

Vers 1830, il installe un atelier et un magasin à Paris, 255 rue Saint Honoré. (BUFFET Jeune)

Vers 1834 il réalise en collaboration avec le clarinettiste François Dacosta (1778-1866) une clarinette basse en Ut à quinze clés, puis un peu plus tard une autre en Sib.

http://musicmac.ifrance.com/docs/dacosta.html

Deux exemplaires de ces clarinettes basses existent dans la collection, N. Schackleton, dont une porte une marque différente, de la marque classique : Fleur/BUFFET Jne A Paris/ Croix Maltese.
En 1838, il change d'adresse : BUFFET Jeune, clarinette, flûtes, flageolets, bassons, hautbois, auteur de la clarinette octave basse, magasin de tous les instruments, fournitures militaires commissions. 4 rue du Bouloi à Paris.

L'année suivante, le 22 janvier 1839, il obtient le brevet pour l'amélioration de la flûte Boehm système 1832, résultat d'une collaboration avec le flûtiste Victor COCHE (1806-1881).

Mais Louis Auguste Buffet est surtout connu pour le travail réalisé, en collaboration avec H. E. KLOSE (1808-1880)pour l'amélioration de la clarinette et l'adaptation des travaux de BOEHM à cet instrument. (Voir le blog de D. Watel : http://clariboles-et-cie.blogspot.com/ ). Il fit le même travail pour le hautbois en collaboration avec P.J.R. SOLER.

En 1840, il ouvre un deuxième magasin : BUFFET Jeune, breveté du roi, fournisseur du Conservatoire et des Théâtres Royaux, clarinettes, flûtes, flageolets, bassons, hautbois, auteur le la clarinette octave basse, magasin de tous instruments, fournitures militaires, commissions : 4 rue du Bouloi et 9 gal. Nemours.

A partir de 1845, son fils (Louis) Auguste BUFFET, né le 15 juillet 1816 à Anet, le rejoint. Il prend progressivement la direction de la Maison et dépose en 1859 et 1862 des brevets pour l'amélioration d'instruments à vent. Son père "BUFFET Jeune" décéde le 30 septembre 1864 à Anet.

Auguste BUFFET décéde le 8 avril 1884 à Paris.

Biliographie identique à l'article sur Buffet Crampon :

http://rp-archivesmusiquefacteurs.blogspot.com/2009/11/la-famille-buffet-jean-louis-buffet_30.html.

samedi 7 novembre 2009

CIMBASSO : voilà du grave.

Connaissez vous Miss Souris ? Vous non et bien moi non plus, mais cette charmante personne à un blog sympa :

http://repetitiondorchestre.blogspot.com/2009/07/instruments-improbables-le-cimbasso.html
Musicienne d'orchestre, elle découvrait le Cimbasso ; donc vous devinez ce que je peux en connaître : Rien.

Alors on cherche, et on trouve quelques trucs " C'est un trombone contrebasse à 3 à 5 pistons ou palettes en Fa ou en Si b".

Cimbasso, viendrait (non pas du Brésil, genre bossa) de "corno in basso" (ce n'est pas une insulte), et il a été utilisé au début du XIX siècle dans les opéras de Bellini, Verdi, Puccini...

En fait les parties de trombones dans le "très grave" étaient jouées par des instruments variables, selon les pays genre ophicléides, ou "truc comme celui illustré en dessous"


Il parait que vers 1881, un certain Peletti, fabricant de son état à Milan, a enfin trouvé la solution....et l' on arrive à ce que joue Monsieur Johnson.

Enfin pour conclure, comme vous pouvez le vérifier, il est temps de trouver un spécialiste des cuivres qui si colle pour faire un blog......alors allez y....c'est pas compliqué, cela ne prend pas plus de temps que de faire un mail. Alors le club du Larigot ?

Et ensuite le Cimbasso c'est " super beau " surtout pour le jazz, quand c'est joué par Mattis Cederberg, sur un arrangement de Helge Albin.

I Cover the Waterfront